Coloristes - clin d'oeil!

Publié le par KNTHMH

dus uels, (deux yeux) ceux d'une enfant, puis d'une femme pour suivre et vivre une histoire
il était une fois, dans les années 40, un artiste musicien, et peintre et coloriste qui invente des couleurs pour teindre les cheveux, à une époque où l'on ne trouve plus de produits de base ou de synthèse, à cause de la guerre
le tanin de vin de Bordeaux entre dans la composition de sa gamme de roux!
c'est le début d'une grande aventure familiale qui s'achève ce 30 juin 2007
honneur à la tribu!
ce petit clip tout en couleurs et en sons est un hommage à ma façon - KNTHMH

Réaction des personnes concernées:

Au début l'image fait penser aux colorants que l'on met dans la peinture et qui n'est pas encore mélé à la peinture, ce qui forme ce que l'on appelle des "fusées"
ce terme on l'utilisera surtout lorsqu'il y aura un petit défaut dans la peinture et un petit grain de couleur qui ne s'est pas complètement mélé à la peinture.
Dans ce métier, ce qui m'a le plus passionné, ce sont justement les teintures pour les cheveux.

Le dernier peintre et coloriste de la famille, le dernier patron de l'entreprise et retraité.

Au début ce sont les rayures que fait le peigne dans la teinture sur les cheveux, les pommes de pin rappellent l'origine méditerannéenne de la famille, et plus particulièrement la forêt de Sidi Fredj
les couleurs rappellent la terre, la mer, le soleil d'or, le blond et ocre des sables
les rayures rappellent aussi les passementeries royales décorant certains mobilers et pièces de châteaux
les yeux sont ceux d'une femme au teint pâle, et aux yeux bleus, la seule de sa tribu à être ainsi
la femme est voilée, ses cheveux sont acajou foncé, mais le soleil joue dans sa chevelure, et la rend plus claire et nuancée
ses cheveux sont raides et frisés, ses cheveux sont comme des plumes douces
ses cheveux sont comme la robe de certains vins
ses cheveux sont comme ceux de la Lorelei
et puis le jardin, et le ceriser bigarot, et les tilleuls
la légende a vécu
il ne reste à présent qu'à se taire...

et la musique évoque les merles et les rossignols du jardin, le vent sur la mer et les cris des mouettes, le ressac se brisant au pied de la falaise, le violon du grand-père, les darboukas, les cigales, nonchalence et étude sous le soleil

La petite fille du fondateur de l'entreprise, et épouse du dernier de ses patrons.

Publié dans limpiaherida

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article